Pigor und Eichhorn
Foto ©: Jens Ziehe

Volume F

Pigor chante. Benedikt Eichhorn doit l'accompagner

Quand un chansonnier allemand reve d'envahir la francophonie

En Allemagne, en Autriche et en Suisse allemande, Pigor et Eichhorn sont des artistes reconnus qui ont écumé à peu près toutes les petites et moyennes scènes du paysage culturel germanophone. Ils tournent ensemble depuis 1995 et ont un public fidèle qui les suit depuis des années. Leur spectacle « Pigor singt Benedikt Eichhorn muss begleiten» se suit comme une série TV culte... ils en sont au Volume 8! Thomas Pigor a par ailleurs écrit plusieurs comédies musicales et est l'auteur d'un recueil de textes satiriques : «Comment aller le plus rapidement possible au paradis».

La francophonie exporte depuis belle lurette ses multiples produits de qualité vers la Germanie: le champagne, le camembert, le foie gras, le Marquis de Sade, Notre Dame de Paris, la Révolution francaise, la guillotine, la légion étrangère, Astérix et Obélix... et bien sur de la chanson francaise de qualité sous ses formes les plus varées: Mireille Mathieu, Gilbert Bécaud ou  France Gall. ...et comme les Japonais se sont mis à copier les bagnoles et les pianos à queue et comme, au fond, ils ne s‘en tirent pas si mal que ça - et même un peu mieux- les Allemands, à force de consommer sans modération la bonne chanson à texte se sont eux aussi mis à l‘ouvrage.

Certains d'entre eux n'attendent qu'un signe pour faire le grand pas au pays de la chanson. Thomas Pigor est l'un de ceux-là . Il écume depuis des années les scènes allemandes, accompagné de Benedikt son fidèle pianiste souffre douleurs. Ces deux-là ont un public fidèle qui les suit depuis des années et se délecte de la relation plutot orageuse entre Pigor, le patron, et Benedikt, le musicien subalterne. Les chansons de Pigor sont drôles comme c´est rarement  le cas sur une scène francophone. C‘est un humour éclatant, comme une très bonne BD. Pigor se moque de tout ce qui lui semble ridicule et un petit peu plus. Et de temps en temps le pianiste se met au micro. Voilà... le décor est posé.

Et alors... Eh bien, Pigor s‘est mis en tête de passer aux choses sérieuses, de se produire devant un public francophone, d´aller chanter à Paris ou Genève, comme d‘autres rêvent d'une carrière américaine.

Pigor est mordant comme Boris Vian, il est aussi beau que Johnny, danse aussi bien que Cloclo et propose son premier tour de chant en français...

L‘Allemagne n‘est plus assez grande pour lui.

Portrait sur ARTE ici!

Contact agence: Rampensau, Crellestr. 29-30, D-10827 Berlin
info@rampensau.de *49 30 2944 97 60
(on parle anglais et allemand)